23 mai 2014

Rencontre avec Christophe Alexandre Docquin Chapitre 1

Rencontre avec Christophe Alexandre Docquin Chapitre 1



Depuis quand créez vous des robes de mariée?

Depuis toujours!
J'ai eu ma première cliente pendant mes études.

Durant ma collaboration avec Christian Lacroix, j'avais malheureusement moins de temps, mais j'ai toujours cherché à créer des robes en parallèle. J'ai travaillé en particulier pour une boutique boulevard Raspail...

J'ai quitté Christian Lacroix en 2006, fort de cette expérience.
Ayant moins de contrainte en terme de créativité et de temps, j'ai souhaité avoir un rapport plus direct avec la clientèle.










Qu'est ce qu'il vous plait dans votre métier?

J'aime ce rapport une femme est égale à une robe. 
Chaque pièce est unique.


Vous allez me demander: Alors pourquoi créer une collection?
La collection montre les tendances du moment et je prouve mon savoir faire. Mais elle n’empêche pas la vocation à personnaliser chaque robe, à la personnalisation.

Je ne suis pas dans une logique de distribution pure.

J'apprécie énormément travailler pour mon propre compte et valoriser la femme, l'embellir grâce a mes propres créations.
J'apprécie l'accompagnement dans la vie des personnes. 
La robe de mariée est la robe de la vie d'une femme. C'est une robe unique pour un jour unique. Cette robe doit faire parler d'elle après le jour J... sans y mettre la moindre pression!
Cette robe se doit d'être personnelle. C'est à moi, créateur, que revient cette adoption de la personne, de l'humain afin de créer la robe. et c'est un magnifique métier.


Qu'elle est la ligne directrice de vos créations?


Coupe ajustée, silhouette allongée, buste mis en valeur, ciselé avec la poitrine. taille placée souvent haute.
Tout un travail de silhouette.
Mes robes sont inspirées des années 20's et 60's, même si la mode des années 20's s’essouffle et laisse place davantage aux années 60.




Qu'elle est la procédure à suivre pour une mariée qui souhaite avoir une robe signée CA Docquin?

Auparavant, la mariée repère souvent 2 ou 3 modèles sur internet via internet ou des magazines presse.
Le premier rendez-vous commence par un entretien, une discussion afin que je cerne les goûts et les sentiments de la mariée.
Puis nous venons à réfléchir sur les coupes qui correspondraient le mieux à la silhouette de la mariée.
Si la mariée recherche des idées, j'ai plusieurs hauts et bas de robe à lui fait essayer afin de l'orienter dans sa recherche.

Lors du deuxième rendez-vous, la mariée essaie sa robe en coton pour se rendre compte du tomber, du volume et des décolletés.

Puis viendra la robe dans la matière choisie au rendez vous suivant. les coutures provisoires seront alors faites à la main.
Et enfin le dernier essayage arrive.

La mariée a ainsi le temps (sans se stresser!) de visualiser sa robe de faire les modifications nécessaires et d'être ainsi sublimée!

C'est tout l'avantage du sur mesure!

propos recueillis par Marguerite de F.

pour lire la suite de l'interview avec Christophe Alexandre Docquin


 


Christophe-Alexandre DOCQUIN 
16 rue de Saint-Pétersbourg 
75008 Paris VIII, France 
http://www.docquin.fr/


#mariage #blog mariage #réception mariage #photo mariage #robe de mariée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
Nous nous réservons le droit d’effacer tout commentaire racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux ou qui seraient contraire au bon déroulement des échanges.
Merci de garder cet espace courtois et plein de gaieté.